Au cours des cinq dernières années, l’encaissement consolidé d’Integrale a progressé en moyenne de 10 % par an

Au cours des cinq dernières années, l’encaissement consolidé d’Integrale a progressé en moyenne de 10 % par an

Zoom

Comparaison entre le rendement net d’Integrale,
l’inflation et le rendement moyen brut d’obligations d’Etat en euros
d’une durée de 10 ans (%)

Malgré le contexte dans lequel évoluent ses activités, Integrale est parvenue à offrir à ses affiliés un taux de rendement moyen pondéré de 3,78 %. Sur les 10 dernières années, ce taux moyen pondéré est de 4,64 %.
Zoom

Une réserve de € 1000 transférée chez Integrale aura procuré à son bénéficiaire un montant de € 1.573,90 à une échéance de 10 ans et un montant de € 4.942,31 à une échéance de 25 ans. Soit une progression respective de 4,64 % et 6,60 %.
Une réserve de € 1000 transférée chez Integrale aura procuré à son bénéficiaire un montant de € 1.573,90 à une échéance de 10 ans et un montant de € 4.942,31 à une échéance de 25 ans. Soit une progression respective de 4,64 % et 6,60 %.
Zoom



En 10 ans, ces provisions ont évolué selon une moyenne de 7,24 % par an.
En 10 ans, ces provisions ont évolué selon une moyenne de 7,24 % par an.
Zoom

Les frais généraux restent en 2011 sous contrôle et en deçà de la limite fixée.
Les frais généraux restent en 2011 sous contrôle et en deçà de la limite fixée.
Zoom

Integrale reste investisseur net. Grâce à sa stratégie de placements et au volume des montants IN supérieur au volume des montants OUT, Integrale n’a pas dû réaliser d’actifs dans une période diffi cile sur les marchés fi nanciers. Cela est d’autant plus important compte tenu de l’exposition aux risques de certains pays dits « PIIGS ». Etant confi ant dans la mise en place des mesures pour assainir les fi nances de l’Italie, de l’Espagne et de l’Irlande, Integrale y a conservé ses positions. En outre, Integrale ne compte aucun titre en emprunts d’Etat émis par la Grèce et le Portugal.
Integrale reste investisseur net. Grâce à sa stratégie de placements et au volume des montants IN supérieur au volume des montants OUT, Integrale n’a pas dû réaliser d’actifs dans une période diffi cile sur les marchés fi nanciers. Cela est d’autant plus important compte tenu de l’exposition aux risques de certains pays dits « PIIGS ». Etant confi ant dans la mise en place des mesures pour assainir les fi nances de l’Italie, de l’Espagne et de l’Irlande, Integrale y a conservé ses positions. En outre, Integrale ne compte aucun titre en emprunts d’Etat émis par la Grèce et le Portugal.
Zoom

A l’image de l’évolution stable de ses activités, l’effectif d’Integrale a progressé selon une moyenne annuelle de 3 ETP depuis 10 ans. En 2011, ce sont les fonctions d’audit et de compliance qui ont été renforcées face aux exigences du « Pilier II » de « Solvabilité II ».
A l’image de l’évolution stable de ses activités, l’effectif d’Integrale a progressé selon une moyenne annuelle de 3 ETP depuis 10 ans. En 2011, ce sont les fonctions d’audit et de compliance qui ont été renforcées face aux exigences du « Pilier II » de « Solvabilité II ».
Zoom

Comparaison entre le rendement net d’Integrale,
l’inflation et le rendement moyen brut d’obligations d’Etat en euros
d’une durée de 10 ans (%)

Malgré le contexte dans lequel évoluent ses activités, Integrale est parvenue à offrir à ses affiliés un taux de rendement moyen pondéré de 3,78 %. Sur les 10 dernières années, ce taux moyen pondéré est de 4,64 %.
Actif (x 1.000 €)20112010
B. Actifs incorporels (état n°1) 137 32
C. Placements 1 780 880 1 674 807
D. Placements relatifs aux opérations liées à un fonds d’investissement * 7 034 7 926
E. Créances 16 705 15 712
F. Autres éléments d’actif 33 235 29 406
G. Comptes de régularisation 29 340 30 203
TOTAL 1 867 331 1758 086

Passif (x 1.000 €)20112010
A. Capitaux propres (états n°5) 36 691 -
B. Passifs subordonnés (états n°7 et 18) 115 000 115 000
C. provisions techniques 1 613 434 1 506 878
D. provisions techniques relatives aux opérations liées à un fonds d’investissement * 7 034 7 926
E. Provisions pour autres risques et charges 34 900 212
G. Dettes 59 210 127 012
H. Comptes de régularisation 1 062 1 058
TOTAL 1 867 331 1 758 086

* du groupe d’activités « vie » lorsque le risque de placement n’est pas supporté par l’entreprise